Articles

Valdivienne : Terre d'accueil

Image
  Le 2 mars 1941 dans le journal "L'écho des Réfugiés  : organe d'entraide des Alsaciens et Lorrains" nous pouvons lire ces quelques lignes. Depuis le 1er septembre 1939 la seconde guerre mondialefait rage. Et les réfugiés, notamment de l'Alsace et de la Lorraine affluent dans le département de la Vienne.  Les villages de Salles-en-Toulon, Cubord,Morthemer, la Chapelle-Morthemer et Saint-Martin-la-Rivière accueillent beaucoup d'entre eux. C'est donc plus de 200 réfugiés qui trouvent un asile à Valdivienne. Sources :  Archives Départementales Gallica La dépêche

Le château oublié

Image
  A Valdivienne les belles maisons se cachent et se taisent. Pas un secret ne filtre de la nature verdoyante qui les entoure. Parfois, alors que l'automne fait baisser la garde aux feuillages des arbres, une toiture ou une sculpture apparait furtivement.  Nous voici donc à la Goumoizière. Quelques photos d'archives témoignent avec discrétion de la vie des châtelains au début du 20eme siècle.  Voici notamment les boulins du colombier (là où nichait les pigeons) De l'histoire de ce lieu taiseux nous est parvenu ces quelques renseignements : Sources : Gallica : Photo 1 / Photo 2 Dictionnaire Topographyque des noms de Lieux / Redet / Gallica

Les secrets de la chapelle

Image
  Saint-Martin-la-Rivière un jour de février Dans la salle des mariages de la mairie, alors que les échos de la vie municipale flottent dans l'air je tourne les pages des archives de Mr Brothier de Rollière.  En voici un extrait : "Dire de Mr Gaudin, ancien maire, et Mr Braguier ancien curé de la Chapelle dans un diner auquel j'assistais : La Vierge de l'Eglise est en bois mais fut repeinte par un peintre en voiture sur l'ordre de Mr Gaudin, maire-peintures très défectueuses et criardes. En creusant la cave du presbytère on a trouvé un cercueil fait d'une seule pièce dans un tronc de chêne. Le squelette y était bien conservé. Dans une tranchée faite pour capter les eaux de la dite cave- tranchée passant près de l'église on a trouvé 2 couches de tombeaux de pierre superposés celle du fond était ...d'une série de pierres plates alignées de chaque côté du squelette. D'autres pierres posées sur les premières formaient couvertures. Les tombeaux supérieur

Témoin de bois

Image
  Morthemer, de nos jours.  Nous passons à côté sans le voir. Il reste debout, statique. Tellement immobile qu'il se fond dans le décor. Témoin silencieux depuis plus d'un demi-millénaire des allées et venues dans l'église.  Le lutrin de Morthemer, nimbé dans une couche de poussière qui peine à le protéger du temps qui passe pourrait conter à l'oreille attentive les milles et un sermons entendus, les grandes cérémonies et les confidences échappées de confesse.  Nous pouvons également admirer le travail d'un artisan qui était certainement loin de se douter que son travail serait visible dans 500 ans.  Voici un extrait du Mémoire de Philippe Durand "Notre Dame de Morthemer"  Sources Philippe Durand, mémoire "Notre-Dame de Morthemer" / Archives Communales de Valdivienne Photos : Fanny Burbaud

Etoile filante

Image
24 juillet 1723 , Saint-Martin la Rivière Au cimetière , un dernier hommage est rendu à Jean-René petit garçon de 22 mois.  Il n'est pas né à Saint-Martin-la-Rivière mais à Poitiers. Il a été "donné" à une famille de Cubord par la "Ginette Matronne" de Poitiers.  Sources  Archives Départementales de la Vienne E 233/5/2 Image d'illustration : on n'est pas des lumières

Aux fers !

Image
Bienvenue chez la Goule-Hardie Manant !  Mais où avons-nous encore atteri ! Au souterrain-prison pardi !  Voici donc l'entrée du souterrain-Prison de la Goule-Hardie selon Mr Brothier de Rollière. En effet en 1899 dans ses notes sur Morthemer il indique que c'est le nom que la population donnait à ce souterrain.  Nul ne sait aujourd'hui si le geolier s'appelait ainsi mais au moins ça met de l'ambiance.  Dans ce souterrain aurait été trouvé deux tombes ! Avec, dans chacun d'entre elles, un squelette entier de boeuf ! Mr Brothier de Rollière indique qu'elles auraient été trouvées vers 1880. Là encore nous n'avons pas plus d'information. Deux boeufs ! C'est qu'il faut pouvoir les faire passer par la porte !  Mr Brothier de Rollière les a dessinées (les tombes pas les squelettes )  Jusqu'à très recemment les fers étaient encore présents en ces lieux.  Sources : Patrice Boileau Archives Brothier de Rollière (commune de Valdivienne)   

La petite dernière

Image
 La Chapelle-Morthemer, Juin 2013 Eh oui c'est , seulement, depuis cette date que la Chapelle-Morthemer a fusionné avec Valdivienne comme le rapporte la Nouvelle République :  Mais quelle est cette loi qui a permis cette fusion ?  Avant la Chapelle-Morthemer était une commune annexe de Valdivienne.  Cela ne fait donc "que" 8 ans que la Chapelle-Morthemer fait partit officiellement de Valdivienne.... Comme quoi le teemps ne passe pas si vite que ça !  Sources : Photo : Patrice Boileau Nouvelle République Vie-publique.fr